Press "Enter" to skip to content

Comment doivent être installées les bandes d’éveil de vigilance sur les traversées piétonnes ?

Avez-vous déjà remarqué que les bandes d’éveil de vigilance n’étaient pas toujours installées de la même manière sur les traversées piétonnes ? Il y a pourtant des règles très claires et, en tant que déficients visuels, nous avons tout intérêt à les connaitre pour bien interpréter le signal d’une part, mais aussi pour pouvoir les expliquer aux techniciens qui ne les connaissent pas toujours.

D’abord, leur fonction :

Les bandes d’éveil de vigilance ont pour fonction d’avertir d’un danger grâce à leur contraste visuel et tactile. Elles sont notamment utilisées pour marquer la délimitation entre le trottoir et la chaussée au niveau des traversées piétonnes. Deux cas sont prévus :

  1. lorsqu’il y a un abaissé de trottoir, et
  2. lorsque la chaussée est surélevée au niveau du trottoir. On parle aussi de « plateau » ou de « trottoir traversant ».

En général, il n’y a qu’un tout petit ressaut de 2 centimètres entre le trottoir et la chaussée, ce qui est difficilement perceptible à la canne. Voilà pourquoi les bandes d’éveil de vigilance, aussi appelées BEV, sont indispensables ! Elles ont d’autres domaines d’utilisation que j’aborderai dans de prochains articles.

Les règles d’installation :

Elles doivent être installées à 50 cm du rebord du trottoir et sur toute la largeur du passage piéton.

Si la traversée piétonne se fait en deux temps et qu’il existe un ilot au milieu de celle-ci, l’installation de bandes d’éveil de vigilance dépend de la largeur de cet ilot. Je m’explique.

  • Si la largeur de l’ilot est inférieure à 1,50 m, il vaut mieux ne pas installer de bandes d’éveil. Ainsi, personne ne sera incité à s’arrêter. Et d’ailleurs, personne n’a envie de s’arrêter sur un tout petit espace entre deux voies de circulation !
  • Si la largeur de l’ilot est supérieure à 1,50 m, cet ilot a une fonction de refuge. Il faut alors l’équiper de deux bandes d’éveil, une de chaque côté.

Il existe aussi beaucoup de cas particuliers. A commencer par les trottoirs totalement abaissés sur l’arrondi au niveau du carrefour. Mais ça, j’y reviendrai dans un prochain article ! D’ici là, commentez, partagez, transmettez-moi vos questions si vous en avez !

 

Références juridiques :

Fiche explicative :

Soyez le premier à commenter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *