Press "Enter" to skip to content

Comment doivent être installées les bandes d’éveil de vigilance sur les traversées piétonnes ?

Avez-vous déjà remarqué que les bandes d’éveil de vigilance n’étaient pas toujours installées de la même manière sur les traversées piétonnes ? Il y a pourtant des règles très claires et, en tant que déficients visuels, nous avons tout intérêt à les connaitre pour bien interpréter le signal d’une part, mais aussi pour pouvoir les expliquer aux techniciens qui ne les connaissent pas toujours.

D’abord, leur fonction :

Les bandes d’éveil de vigilance ont pour fonction d’avertir d’un danger grâce à leur contraste visuel et tactile. Elles sont notamment utilisées pour marquer la délimitation entre le trottoir et la chaussée au niveau des traversées piétonnes. Deux cas sont prévus :

  1. lorsqu’il y a un abaissé de trottoir, et
  2. lorsque la chaussée est surélevée au niveau du trottoir. On parle aussi de « plateau » ou de « trottoir traversant ».

En général, il n’y a qu’un tout petit ressaut de 2 centimètres entre le trottoir et la chaussée, ce qui est difficilement perceptible à la canne. Voilà pourquoi les bandes d’éveil de vigilance, aussi appelées BEV, sont indispensables ! Elles ont d’autres domaines d’utilisation que j’aborderai dans de prochains articles.

Les règles d’installation :

Elles doivent être installées à 50 cm du rebord du trottoir et sur toute la largeur du passage piéton.

Si la traversée piétonne se fait en deux temps et qu’il existe un ilot au milieu de celle-ci, l’installation de bandes d’éveil de vigilance dépend de la largeur de cet ilot. Je m’explique.

  • Si la largeur de l’ilot est inférieure à 1,50 m, il vaut mieux ne pas installer de bandes d’éveil. Ainsi, personne ne sera incité à s’arrêter. Et d’ailleurs, personne n’a envie de s’arrêter sur un tout petit espace entre deux voies de circulation !
  • Si la largeur de l’ilot est supérieure à 1,50 m, cet ilot a une fonction de refuge. Il faut alors l’équiper de deux bandes d’éveil, une de chaque côté.

Il existe aussi beaucoup de cas particuliers. A commencer par les trottoirs totalement abaissés sur l’arrondi au niveau du carrefour. Mais ça, j’y reviendrai dans un prochain article ! D’ici là, commentez, partagez, transmettez-moi vos questions si vous en avez !

 

Références juridiques :

Fiche explicative :

1 Commentaire

  1. Raphaël POITEVIN Raphaël POITEVIN

    Dans ma ville, je rencontre beaucoup de traversées avec présences de deux potelets juste après la bande podotactile de part et d’autre, on est sensé traverser entre les deux. Seulement, la bande podotactile dépasse à gauche et à droite de ces potelets, ce qui fait qu’on se fait avoir en croyant qu’on est au milieu et on se tape violemment dans ces foutus potelets phalics qui en plus ont une pointe recourbée vers soi. J’ai maintenant pris pour habitude de bien balayer avant de traverser pour ne pas me faire écharper !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *