Press "Enter" to skip to content

Bandes d’éveil de vigilance sur voies de tramway, quelles sont les règles ?

Les voies de tramway situées en milieu urbain représentent un danger important pour les personnes aveugles et malvoyantes. Le fait qu’elles soient construites au même niveau que la chaussée, et parfois même au même niveau que le trottoir, les rend peu détectables. Le danger est d’autant plus important qu’elles longent généralement les cheminements piétons sur de longues distances. Celles-ci répondent pourtant à la même réglementation que les voies ferrées.

Alors dans quels cas doit-on installer des bandes d’éveil de vigilance le long des voies de tramway ?

  • Au niveau des traversées piétonnes qui sont traitées exactement de la même manière que les passages piétons sur les voies réservées à la circulation automobile ;
  • Le long des quais, lorsque ceux-ci sont surélevés de plus de 26 cm.

Ces règles expliquent que les voies de tramway ne soient pas équipées de bandes d’éveil de vigilance sur toute leur longueur, et notamment dans les endroits où le risque de dévier dessus sans s’en apercevoir est le plus fort. Voilà pourquoi, il est fortement recommandé de créer dans ce cas une dénivellation de quelques centimètres pour une détection à la canne ou au pied. Cette dénivellation doit bien sûr être contrastée visuellement pour être visible par les personnes malvoyantes.

Quelle distance pour la bande d’éveil de vigilance ?

Pour l’implantation de bandes d’éveil de vigilance le long des voies de tramway, la règle est la même qu’ailleurs. On conserve un pas de freinage de 50 cm entre la dernière ligne de plots et l’obstacle proprement dit.
Dans ce cas, on calcule donc cette distance de 50 cm depuis ce qu’on appelle le GLO, le « gabarit limite d’obstacle. » Le GLO est en fait l’espace occupé par le véhicule. Il tient compte des éventuels mouvements transversaux et déports de caisse.
La distance de 50 cm assure donc la sécurité des piétons. Elle devrait aussi être respectée pour la dénivellation marquant la limite avec l’espace piétonnier.

Références juridiques :

Fiche explicative :

Soyez le premier à commenter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *