Press "Enter" to skip to content

Tout sur l’accessibilité des gares SNCF pour les déficients visuels !

Tout sur l’accessibilité des gares SNCF pour les déficients visuels !

 

Depuis de nombreuses années, la SNCF s’est engagée dans une politique d’accessibilité volontariste basée sur les textes réglementaires et une large concertation avec les usagers. Il y a certes encore du chemin à parcourir avant que toutes les infrastructures soient totalement accessibles. Mais aujourd’hui, je vous propose de passer en revue les avancées obtenues concernant l’aménagement des gares SNCF. Personnellement, je me sens beaucoup plus autonome aujourd’hui qu’il y a dix ans. Et j’espère que ce sera aussi le cas pour vous lorsque vous connaitrez mieux les équipements mis en place. S’ils ne sont pas encore installés dans les gares que vous fréquentez, n’hésitez pas à contacter la Direction de l’Accessibilité SNCF.

Un système de guidage à la fois podotactile et sonore

L’aménagement le plus remarquable dans les gares SNCF pour les personnes aveugles et malvoyantes est sans aucun doute l’installation de bandes de guidage associées à des balises sonores. Ce système élaboré permet de s’orienter dans une gare et de repérer les principaux services.
Les bandes podotactiles de guidage forment un cheminement en relief et visuellement contrasté. Suite à la concertation menée par la SNCF auprès des associations de personnes aveugles et malvoyantes, c’est l’installation de bandes doubles formant un couloir de guidage qui a été retenue. Un couloir de guidage s’avère plus facile à suivre et plus rassurant qu’une bande de guidage simple. Même s’il peut être tentant de placer sa canne entre les nervures en relief et de la laisser glisser comme dans un rail, il est recommandé de conserver un balayage normal de droite à gauche. En effet, nombreuses sont les personnes qui ignorent totalement la fonction de ces bandes et il n’est pas rare d’y trouver des voyageurs arrêtés avec leur grosse valise, le nez en l’air à la recherche de leur numéro de voie sur les panneaux d’information.
Les bandes de guidage mènent vers les principaux points d’intérêt de la gare comme l’accueil, la billetterie et les accès aux voies. Lorsque deux cheminements se croisent, l’intersection est matérialisée au sol par un quadrillage en relief. Vous devez alors vous arrêter pour chercher votre direction à l’aide des balises sonores.

La flèche sonore® : un système de balises sonores directionnelles

Les balises sonores installées dans les gares SNCF sont activables avec la même télécommande que les feux sonores. Elles diffusent deux types de messages selon l’endroit où elles sont installées :

  • Des messages de localisation quand elles sont installées au-dessus d’un équipement ou de la porte d’un local, par exemple : accueil, billetterie…
  • Des messages d’orientation quand elles sont installées au-dessus du cheminement marqué par des bandes de guidage. C’est dans ce cas qu’on parle de « flèche sonore. »

La flèche sonore est un système développé par la SNCF en concertation avec les associations de personnes aveugles et malvoyantes. Ce système consiste à déclencher plusieurs balises sonores d’une même zone successivement, de manière à indiquer une direction.
Concrètement, quand on arrive à une intersection de bandes de guidage, marquée par un quadrillage en relief, un appui sur la télécommande déclenche une première balise sonore qui énonce le message « Intersection ». Ensuite, selon les différentes directions disponibles, les autres balises sonores se font entendre successivement. Ceci donne par exemple : « Intersection… Billets… Accueil… Voie A… Sortie. » Il suffit alors de suivre la direction souhaitée en s’orientant vers la source du son.
Selon un article de la dernière Lettre de l’Accessibilité de la SNCF, 251 gares sont déjà équipées de balises sonores. Le groupe poursuit sur sa lancée en équipant toutes les nouvelles gares et celles en rénovation. Pour toute demande concernant l’installation de balises sonores dans les gares, je vous invite à contacter la Direction de l’Accessibilité SNCF à l’adresse accessibilite@sncf.fr, et/ou la direction de la gare concernée.

L’information en braille et en relief

Les personnes déficientes visuelles qui lisent le braille sont certes peu nombreuses. Moins de 10%, c’est le chiffre qui circule habituellement. Mais il n’en reste pas moins que le braille peut être très utile quand il s’agit d’appuyer sur le bon bouton dans un ascenseur ou de valider sa destination. D’autant plus lorsque les inscriptions sont courtes et qu’elles sont doublées d’un texte en relief, visuellement contrasté.
Ainsi, la SNCF équipe progressivement tous ses ascenseurs d’indications en braille et en relief. De nombreuses gares sont également équipées d’une signalétique braille et relief sur les mains courantes des escaliers. Cette signalétique a pour objectif d’indiquer la destination de l’escalier. Ceci vous permet donc de savoir où il mène sans avoir à le prendre, ce qui évite les allers-retours inutiles !

Les bandes d’éveil de vigilance pour signaler les quais et les escaliers

Afin de prévenir les risques de chute, la SNCF installe des bandes d’éveil de vigilance le long de tous les quais ferroviaires. Ces bandes munies de plots en relief marquent la distance de sécurité à respecter pour ne pas risquer d’accident lors du passage d’un train.
Les bandes d’éveil de vigilance sont aussi utilisées pour marquer le haut des escaliers. Ces bandes ont dans tous les cas une fonction d’alerte. Elles doivent inciter les personnes déficientes visuelles à s’arrêter pour analyser ensuite quelle est la nature du danger : quai ou escalier. J’attire votre attention sur ce point, car il est clair que tomber sur une voie ferrée quand on s’apprête à descendre un escalier peut avoir des conséquences dramatiques !

Une signalétique plus visible, lisible et compréhensible

La SNCF a aussi travaillé sur sa signalétique pour la rendre accessible à plus de monde, et notamment aux personnes malvoyantes.
Des pictogrammes bien reconnaissables ont été élaborés en concertation avec les associations d’usagers. La démarche visait à rendre les formes bien différenciables les unes des autres et identifiables dans un environnement déjà chargé visuellement.
D’autre part, la SNCF a développé sa propre police de caractères, la police « Achemine ». Grâce au travail réalisé pour accentuer les caractéristiques spécifiques de chaque lettre, cette police facilite la reconnaissance de la silhouette des mots et par conséquent la lecture.

J’ai dressé un panorama général des solutions qui facilitent l’accès aux gares SNCF pour les personnes aveugles ou malvoyantes. Mais si vous souhaitez en apprendre davantage, vous trouverez beaucoup plus de détails sur le site de la Direction de l’Accessibilité SNCF. Sachez également que, en parallèle de ces aménagements, la SNCF a développé de nombreux services pour faciliter les voyages en train, comme Accès Plus, un service gratuit d’assistance et d’accompagnement en gare réservé aux personnes handicapées. Même si beaucoup reste à faire, l’accessibilité progresse ! Et vous avez un rôle important à jouer en faisant remonter les difficultés que vous rencontrez et les aménagements qui vous rendent vraiment service.

Soyez le premier à commenter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *