Press "Enter" to skip to content

Bandes podotactiles : sont-elles obligatoires dans les escaliers du métro ?

Vous marchez tranquillement sur un trottoir et votre canne plonge subitement dans un trou. Vous êtes malvoyant, marchez sans canne, mais redoutez à tout moment la chute dans un escalier non signalé ? Nous avons tous vécu ce genre de situations. Voilà pourquoi la question des bandes podotactiles, ou bandes d’éveil de vigilance, en haut des escaliers du métro revient si souvent. Pourquoi n’y en a-t-il pas partout ? Ne sont-elles pas obligatoires ? Je vous propose de faire le point sur ce qu’en dit la réglementation accessibilité.

Quelle est la réglementation applicable pour les escaliers du métro ?

Réglementation transports ? Voirie ? Cadre bâti ? On est en droit de se le demander. Bien qu’elles fassent partie des infrastructures de transports, les stations de métro sont avant tout considérées comme établissements recevant du public (ERP), plus précisément ERP de type Ga, affectés aux transports ferroviaires guidés.

A ce titre, elles doivent répondre à la réglementation applicable aux établissements recevant du public.

Une obligation d’équiper tous les escaliers du métro

Tous les escaliers du métro, intérieurs ou extérieurs, doivent être équipés de bandes d’éveil de vigilance, en haut de l’escalier et à chaque palier intermédiaire.

Pour les nouvelles stations de métro, les bandes d’éveil de vigilance, contremarches et nez de marches contrastés doivent être intégrés dès la construction.

Pour les stations de métro existantes, l’équipement des escaliers fait l’objet d’une planification dans l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) de l’autorité organisatrice des transports publics locaux.

Si les escaliers du métro de votre ville ne sont toujours pas équipés de bandes podotactiles, vous pouvez alerter les responsables de votre réseau de transports sur la dangerosité de cette situation et leur demander de programmer les travaux au plus tôt. Les escaliers descendants qui débouchent sur un trottoir représentent en effet un risque important de chute, à plus forte raison lorsqu’ils se situent dans un lieu très fréquenté. La foule modifie généralement la perception de l’espace et ne permet pas un balayage efficace avec la canne.

En dehors des escaliers du métro, pour les autres cas : voirie et espaces publics, logement, escaliers de secours, intérieur ou extérieur, je vous invite à vous reporter à mon article précédent : Tous les escaliers doivent-ils être équipés de bandes d’éveil de vigilance ?,

 

Soyez le premier à commenter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *