Press "Enter" to skip to content

Tous les secrets pour réussir la préparation des déplacements

Pour se déplacer sereinement quand on est aveugle ou malvoyant, rien ne vaut une bonne préparation ! Quelles questions faut-il se poser, quelle stratégie adopter, quels outils mobiliser ? Nous sommes tous différents et il existe autant de manières de s’y prendre que de personnes concernées. Je souhaite à travers cet article vous faire partager quelques outils et bonnes pratiques que j’utilise moi-même ou dont j’ai entendu parler. Pour sa rédaction, je me suis beaucoup inspirée d’un atelier consacré à la préparation des déplacements organisé par l’association toulousaine Haudacity auquel j’ai eu le plaisir de participer le mois dernier. Vous trouverez le lien vers le compte-rendu complet de cet atelier en fin d’article. Si vous avez d’autres idées à partager, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires !

Les avantages de bien préparer son déplacement

Une bonne préparation des déplacements permet d’anticiper les besoins et les éventuelles difficultés du parcours, mais aussi de faire des choix en toute connaissance de cause.

Construire une représentation mentale

Cela permet tout d’abord de se rassurer en construisant une représentation mentale de son itinéraire et en identifiant les points de repère qui seront utiles une fois sur place. Si vous avez en tête les noms des rues que vous devez emprunter, il est toujours plus facile d’obtenir de l’aide des passants pour confirmer votre position ou vous orienter vers la prochaine étape.

Evaluer le temps nécessaire

La préparation des déplacements permet aussi d’évaluer le temps nécessaire. Personnellement, si je me rends dans un lieu inconnu ou particulièrement complexe, je prévois une marge supplémentaire. C’est une sécurité au cas où je me perde ou je mette du temps à trouver de l’aide.

Choisir son mode de locomotion

Préparer son déplacement est une étape indispensable pour choisir le meilleur mode de locomotion : à pied, en transports en commun, en transport adapté, en taxi, accompagné par un proche, etc. Bien sûr, tous ces modes de déplacement engendrent des contraintes particulières. Si vous prenez le train, il vous faut anticiper l’achat du billet et éventuellement la réservation du service d’assistance Accès Plus.

Anticiper les difficultés

Enfin, la préparation des déplacements est le meilleur moyen d’anticiper les événements qui pourraient engendrer des difficultés : carrefours complexes, zones de danger, absence de repères, travaux, grèves des transports, détournements de la circulation, etc.

Une fois tous les éléments réunis, vous pourrez alors choisir comment réaliser votre déplacement, mais aussi peut-être de le différer ou l’annuler en trouvant une solution alternative si nécessaire.

Des pistes pour trouver sa stratégie de préparation

Rassurez-vous, il n’existe pas de bonne ou de mauvaise stratégie pour préparer ses déplacements. Chacun la sienne et c’est très bien comme ça. Les éléments qui peuvent influencer vos choix sont les suivants :

  • Le degré de votre handicap visuel : si vous avez des capacités visuelles exploitables, il est clair que vous aurez accès à des outils différents des personnes qui ne voient rien ou presque rien ;
  • Votre aide à la locomotion : les stratégies sont différentes si vous vous déplacez sans aide, avec un chien guide ou une canne blanche;
  • Le temps dont vous disposez : un déplacement imprévu ou dans une période chargée ne nous laisse pas toujours le temps d’aller dans le détail ;
  • Le niveau de connaissance que vous avez du trajet : un trajet inconnu nécessite incontestablement plus de préparation qu’un trajet familier ;
  • Votre maîtrise des technologies : de nombreux outils disponibles sur ordinateur ou sur smartphone facilitent vraiment la préparation des déplacements, à condition bien sûr de savoir s’en servir ;
  • Le moyen de transport utilisé : un trajet en train ou en avion nécessite plus de préparation qu’un trajet à pied…

A vous de trouver la stratégie qui vous convient le mieux en fonction des informations et des ressources dont vous pouvez disposer.

Faire une reconnaissance physique du parcours

Reconnaitre le parcours au préalable avec une tierce personne est certainement la méthode la plus rassurante. Elle demande cependant du temps et de la disponibilité. Si vous savez que vous allez réaliser un parcours régulièrement, l’idéal est de le travailler avec un instructeur en locomotion. Ces professionnels sont formés pour vous aider à vous représenter un itinéraire, prendre vos repères et les retrouver facilement. Malheureusement, les délais pour obtenir les services d’un instructeur en locomotion sont généralement très longs et dans certaines régions, la pénurie est telle que vous ne pourrez tout simplement pas y avoir accès. Dans ce cas, même si ça risque d’être moins efficace, vous pouvez solliciter un bénévole ou un proche sensibilisé à vos besoins.

Pour garder en mémoire le parcours, je vous recommande de consigner les détails dans une fiche. Selon vos préférences, cette fiche peut prendre la forme d’un enregistrement sur votre dictaphone, d’une note dans votre téléphone, d’un feuillet en braille ou en gros caractères. Vous pouvez aussi réaliser un plan schématique à l’aide de feutres si votre vision vous le permet ou en utilisant un kit de dessin en relief.

Utiliser un plan

Ça paraît évident pour une personne qui voit normalement, ça l’est beaucoup moins quand on est aveugle ou malvoyant. Pourtant, il est possible de se repérer sur un plan même quand on a une déficience visuelle.

Si vous avez un reste visuel suffisant, vous pouvez bien sûr consulter des plans ou cartes sur papier à l’aide d’une loupe optique, d’un téléagrandisseur ou de la fonction loupe de votre smartphone. Si vous souhaitez conserver le plan d’un quartier, n’hésitez pas à vous en faire une copie agrandie. Vous pourrez alors repérer vos trajets favoris à l’aide d’un marqueur.

Les plans disponibles en ligne, par exemple sur Mappy ou Google Maps, offrent la possibilité de réaliser un zoom sur votre écran.

Si vous n’avez aucun reste visuel ou si celui-ci ne vous permet pas de lire, sachez que les villes et les réseaux de transports en commun mettent parfois à disposition des plans en relief ou des audioguides.

Quelques exemples :

  • Un plan en relief de la ville de Paris consultable à l’Office du Tourisme ;
  • Une maquette de la ville de Lyon sur l’esplanade de Fourvière ;
  • Des plans en braille et gros caractères du métro parisien proposés par la RATP;
  • Une audiodescription des stations de la ligne A du métro toulousain sur le site Tisséo

Si vous en connaissez d’autres, merci de me les signaler pour que je les intègre.

Téléphoner à l’accueil de l’établissement de destination

C’est simple comme un coup de fil ! On n’y pense pas toujours, les agents d’accueil sont de très bonnes sources d’information. Avant de vous rendre dans un nouveau lieu, n’hésitez pas à vous renseigner par téléphone pour connaitre :

  • L’adresse exacte de l’entrée principale (parfois différente de l’adresse postale),
  • Les arrêts de transport les plus proches,
  • Les équipements d’accessibilité qui pourraient vous être utiles comme les balises sonores,
  • Les repères significatifs,
  • La présence d’éventuels travaux ou obstacles sur le cheminement, etc.

Il arrive même que les agents d’accueil proposent spontanément leur aide pour venir vous accueillir à votre arrivée.

Des applications web et smartphone pour préparer son déplacement

GPS, calculateurs d’itinéraires, il existe de nombreux outils capables de nous faciliter la préparation des déplacements. J’ai déjà réalisé une revue des systèmes existants dans cet article : Focus sur les GPS adaptés aux déficients visuels

Mais celle-ci mérite quelques compléments. Je vous présente donc ici des outils, également accessibles aux personnes qui préfèrent utiliser l’ordinateur plutôt que le smartphone.

Le Localisateur

Le Localisateur est un outil qui simplifie l’accès à différents services en ligne. Il permet d’afficher le contenu des pages web en texte clair débarrassé de tout ce qui complique la navigation avec un lecteur d’écran. L’outil, très simple d’utilisation, est disponible à la fois sur un site web dédié et sous forme d’application pour Windows, iOS et Android.

L’application propose de nombreux services comme la consultation de la presse, l’écoute de podcasts, l’accès aux programmes télé, aux recettes de cuisine, etc. Et parmi toutes ses fonctionnalités figure l’aide au déplacement avec :

  • L’indication des arrêts de bus, tramway ou métro à proximité d’une adresse donnée,
  • Les horaires de passage des bus à une station donnée pour une trentaine de ville,
  • Le calcul d’un itinéraire en utilisant Google Maps.

La version mobile permet aussi une localisation en temps réel et indique la position GPS.

Métro-Connexion

Le site web Métro-Connexion a pour ambition de décrire de manière précise les correspondances sur les réseaux de transport des grandes métropoles comme Paris et Lyon. Il vous suffit de choisir vos stations de départ et de destination et l’outil vous propose les itinéraires possibles. Une fois que vous avez choisi l’itinéraire qui vous convient le mieux, vous obtenez la description détaillée du parcours à suivre lors de la ou des correspondances et la description des stations.

Le site Métro-Connexion existe aussi en version simplifiée pour une utilisation sur mobile.

Obtenir un aperçu de l’itinéraire

En entrant un point de départ et une destination dans une application GPS ou un calculateur d’itinéraire, vous pouvez obtenir hors connexion l’aperçu récapitulant toutes les étapes. Vous pouvez alors le conserver en réalisant une fiche dans le format que vous préférez. Vous pouvez obtenir un tel aperçu en utilisant la rubrique Google Maps du Localisateur, mais aussi les sites web ou applications des GPS de Google, Apple ou autre.

Simuler un lieu

Les applications BlindSquare et Soundscape de Microsoft, que j’ai déjà évoquées dans d’autres articles, permettent d’explorer son environnement en temps réel. Mais elles peuvent aussi être très utiles lors de la préparation des déplacements grâce aux options de simulation. En recherchant une adresse, vous pouvez faire comme si vous y étiez et écouter les points d’intérêt qui se situent autour. Ces deux applications offrent aussi la possibilité de se promener virtuellement dans un quartier. Ainsi, avant de vous y rendre, vous en aurez déjà une représentation mentale.

Calculer un itinéraire en transports en commun

Quand on se rend dans un nouveau lieu, la première étape consiste généralement à sélectionner le meilleur moyen de transport. Pour cela, je vous recommande deux applications plébiscitées par de nombreuses personnes déficientes visuelles : Moovit, dont j’ai déjà parlé sur ce blog, et Transit.

Il vous suffit de saisir votre destination et l’application vous propose les itinéraires possibles avec les temps de trajet, les horaires, le nombre de stations sur chaque portion, etc.

Ces deux applications exploitent les données des réseaux de transports en commun et fonctionnent dans la plupart des villes du monde.

Et pour se déplacer à l’intérieur d’un bâtiment ?

Si vous vous rendez dans un lieu complexe, il peut s’avérer utile de poursuivre la préparation des déplacements jusqu’à l’exploration de l’intérieur du bâtiment. Même si les sites équipés sont encore peu nombreux, les applications qui proposent un guidage intérieur se développent. Vous pouvez les consulter en amont de votre déplacement pour voir si votre destination y figure.

En voici quelques exemples : Evelity par Okeenea Digital, AudioSpot, Right Hear… Dîtes-moi en commentaire si vous en connaissez d’autres et si vous avez testé !

Pour compléter cet article, je vous invite à consulter le compte-rendu de l’atelier organisé par l’association Haudacity ici : Mercredis d’HaudaCity – Les déplacements – Partie 1

Vous l’aurez compris, il existe une multitude d’outils pour préparer son déplacement quand on a une déficience visuelle. A chacun de choisir ceux qui lui conviennent en fonction de ses préférences, de ses besoins et de ses objectifs. Pour moi, le trio gagnant, c’est Google Maps en version mobile ou Localisateur, Moovit et Soundscape. J’ai aussi une passion pour les plans en relief quand j’en trouve. Et vous, quels sont vos outils préférés pour vous lancer sur un nouveau trajet ?

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *